Allemagne: les déclarations-chocs du nouveau ministre de l’Intérieur sur l’islam

Horst Seehofer, président de la CSU bavaroise, a longtemps critiqué la politique migratoire de son alliée de la CDU, Angela Merkel. Lors des négociations pour former le nouveau gouvernement, il avait obtenu des dispositions plus fermes sur ce dossier. Mais depuis sa nomination, mercredi, au ministère de l’Intérieur, il a pris position dans une première interview. Et les thèses qu’il y développe sont plus restrictives que celles d’Angela Merkel sur la place de l’islam en Allemagne. La chancelière a pris le contre-pied de son ministre.

.

« L’islam n’appartient pas à l’Allemagne. Notre pays est marqué par le christianisme. » Horst Seehofer, nouveau ministre de l’Intérieur et de la patrie – un rajout symbolique à son titre -, n’a pas choisi par hasard ses mots dans une interview au quotidien populaire Bild Zeitung.
.

Horst Seehofer précise dans la même interview : « Les musulmans qui vivent ici appartiennent évidemment à l’Allemagne, mais cela ne signifie pas que nous abandonnions pour de fausses considérations nos traditions. »
.

Il plaide aussi pour des centres d’accueil des réfugiés permettant un traitement plus rapide de leurs dossiers et des expulsions plus nombreuses.
.

RFI

639 total views, 1 views today