Assises citoyennes de Diourbel: l’AEERD Zappée

Le rire n’est parfois qu’une façon de cacher les pleurs. Il faut vraiment être naïf pour penser qu’on peut faire le  » Ndeup »  de Diourbel sans l’implication de sa communauté estudiantine. C’est pourquoi, c’est dans une profonde déception et d’une grande surprise que nous avons appris qu’aucun membre de l’Amicale des  élèves et étudiants  de Diourbel ( AEERD) n’a pas été convié aux assises citoyennes de notre localité. Cette décision inquietante seme le doute sur l’objectivité de bâtir un concensus fort autour des grandes questions qui gangrènent le développement de notre localité souffrant presque de tous les maux.

.

Loin des chapelles politiques, l’AEERD qui est une association apolitique et qui regroupe une bonne partie de la crème intellectuelle du département de Diourbel aurait dû apporter sa contribution à la réflexion visant à hisser notre localité au rang des régions développées. Certes, le coût est déjà parti, mais il ne doit pas nous laisser de marbre. Car c’est une erreur à rectifier parce que les étudiants ne doivent  pas être exclus des cadres de rencontre et d’échange des fils de Diourbel.

Le constat  est patent. Et Le point de vue reste le même du côté d’une bonne frange des étudiants. Le président de l’AEERD, Khadim Diouf  regrette et confirme n’avoir pas éte invité à  participer aux assises.  » Nous avons pas été conviés par les organisateurs, ce qui est déplorable car on ne peut pas parler des assises de Diourbel sans impliquer ses étudiants « , a-t-il martelé  au bout du fil.

.

Cependant, il ne serait pas surprenant que d’autres voix discordantes s’élèvent  pour se cabrer contre une telle attitude, exprimant un manque de considération à l’égard des étudiants.

.

DJIBY SENE

685 total views, 2 views today