Levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall: la majorité contre la vérité

L’Assemblée nationale a approuvé la levée de l’immunité parlementaire du maire de Dakar Khalifa Sall dans la nuit du dimanche. Les ardeurs contestataires des partisans du maire et  beaucoup d’acteurs de la société civile sénégalaise, qui estiment que les droits du « détenu politique » sont violés, n’ont pas été suffisantes pour convaincre la majorité mécanique de la coalition de la mouvance présidentielle, qui marque le début de la treizième législature par le sacrifice d’un des leurs pour attester son dévouement à la cause du gouvernement.

.

Mais il fallait s’y attendre parce qu’il était prévisible que ce n’est pas cette majorité qui n’a jamais eu  la grandeur d’exiger le respect de son immunité parlementaire, qui opposera un niet catégorique à la demande du procureur de la République. Une majorité mécanique qui vote aveuglément ne se soucie pas de la vérité. C’est pourquoi elle ne s’est jamais souvenue qu’elle ne lui reconnssait pas cette immunité parlementaire qu’elle a levée.  Malheureusement en politique les intérêts dictent les choix et transforment les caciques de la politique politiciennes à de véritables girouettes.

.

En effet, l’histoire des grands hommes politiques à l’image de Nelson Mandela, Abdoulaye Wade ont appris que la prison n’arrache pas un homme intègre et déterminé à servir sa patrie du coeur de son peuple. Le chemin peut être long et parsemé d’embûches mais la vérité finit toujours par éclater au grand jour. Et ceux qui pensent que le pouvoir s’entretient avec l’intimidation et la souffrance de ses opposants, dans une démocratie digne de ce nom, finissent toujours par faire les frais de leurs subterfuges politiques et même juridique.

.

SENBAAT.COM

702 total views, 3 views today