Quand le pouvoir place Khalifa Sall au devant de la scène

C’est à se demander si le pouvoir dispose de communicants ou de stratèges politiques. Sinon, comment comprendre les gardes à vue tous azimuts de partisans de Khalifa Sall qui, en réalité, est l’homme à abattre.

.

En effet, à l’issue de la procédure judiciaire – quel qu’en soit le verdict-, c’est le leader de ‘’Taxawu Ndakaaru’’ qui tirera les gains politiques. D’autant, qu’aux yeux de l’opinion, il s’agit d’une machination de l’appareil judiciaire pour se défaire d’un adversaire politique.

[frontpage_news widget= »63″ name= »home »]

.

Mieux, depuis l’arrestation du maire Bamba Fall & Cie, Khalifa Sall est mis au devant de la scène par les médias nationaux et internationaux.

.

Et il s’est même permis de décocher des flèches à l’endroit du Secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng – qu’il a toujours ménagé -, et du Chef de l’Etat. En clamant haut et fort sur la 2Stv que le Ps aura une liste aux élections législatives et un candidat en 2019. C’est dire que dans ce dossier, le pouvoir joue à fond la carte Khalifa Sall sans s’en rendre compte…

.

MAMADOU NDIAGNE[frontpage_news widget= »63″ name= »home »]

806 total views, 1 views today