Sénégal: l’envoyée spéciale des Nations Unies milite pour l’élimination des grossesses précoces

SENBAAT.COM- Pour éliminer les grossesses précoces et mariages précoces en milieu scolaire nous devons aussi adressé un message aux garçons les invitant à faire preuve de solidarité envers les filles, a indiqué ce samedi, l’envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies Jayathma Wickramanayake en charge des Jeunes.
.

Elle était en visite au CEM Ibrahima Thiaw des Parcelles Assainies où elle a assisté à une cérémonie du Groupe pour l’étude et l’enseignement de la population (GEEP) portant sur la promotion de la santé de la reproduction des adolescents dans le milieu scolaire. 

.

« Je suis un peu jalouse car je vous vois comme des privilégiés car toutes les informations que vous nous avait fourni sur les grossesses précoces et mariages précoces, nous ne l’avions pas à votre âge dans mon  pays » a-t-elle déclaré en s’adressant aux élèves qui scandaient des pancartes où on pouvait lire « Ma virginité, ma fierté », « Non aux mariages précoces  » et « Non aux grossesse précoces » sous les applaudissements et cris de joie du public. 

.

 » Les informations sont importantes car elles nous permettent de connaître nos droits et de pouvoir se défendre », ajoute-t-elle. 

.

Le coordonnateur du Groupe pour l’étude et l’enseignement de la population (GEEP) Babacar Fall lui emboîte le pas. » La compréhension de l’éducation sexuelle a pour but d’augmenter le savoir et les capacités en considérant le social, l’économie et l’environnement comme déterminants pour la croissance de la population », explique-t-il. 

.

« Cette activité est une illustration de ce que les adolescents sont entrain de développer dans le cadre de la compréhension de l’éducation sexuelle »,souligne-t-il. 
.

Quand au principal de l’établissement Bouba Sagna s’est réjoui de la « visite » de l’envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies.  

.

Mais elle a par ailleurs souligné que  » je voudrais rappeler que le phénomène des grossesses précoces est un phénomène que nous vivons ». 

.

« J’ose espéré qu’au sortir de cette rencontre que des solutions puissent être trouvées pour endiguer ce fléau », ajoute-t-elle.

1,237 total views, 1 views today