Actualité Education

đź”´Covid-19 – Enseignement supĂ©rieur : Reprise des cours prĂ©vue en octobre/septembre 2020

Le Ministre de l’enseignement supĂ©rieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri) a fait le point, ce matin, Ă  la suite de la lecture du communiquĂ© du Ministère de la SantĂ© sur l’Ă©volution du coronavirus au SĂ©nĂ©gal.

Voici ce qu’il faut retenir de ses dĂ©clarations :

“Afin d’assurer la continuitĂ© pĂ©dagogique en ayant recours, de façon rĂ©aliste, aux possibilitĂ©s qu’offrent les TIC, les AssemblĂ©es dĂ©libĂ©rantes ont retenu : de poursuivre en ligne les activitĂ©s pĂ©dagogiques ; de continuer la crĂ©ation les classes virtuelles ; d’accompagnerles enseignants dans la mise en ligne des contenus pĂ©dagogiques ;
de mettre en ligne les milliers de cours,via les plateformes des Instituts de formation ouverte et Ă  Distance (IFOAD) ; de rendre disponibles les outils de collaborations ; de soutenir les Ă©quipes mixtes de TĂ©lĂ©communications Informations Communication pour l’Enseignement (TICE) et de PĂ©dagogie Assurance-qualitĂ© ; d’envoyer Ă  distance les exercices aux Ă©tudiantes et Ă©tudiants ;

EN CE QUI CONCERNE LA REPRISE EN PRESENTIEL

Comme nous l’avions souligné, avec la progression actuelle de la pandémie et l’éventail des risques éventuels, l’ouverture des campus pédagogiques et sociaux demeure problématique pour l’instant.
Ainsi, la reprise des enseignements en présentiel est subordonnée, d’une part, à l’amélioration significative de la situation sanitaire nationale et d’autre part, à la mise en place de dispositifs offrant des garanties sanitaires au Personnel Enseignant et de Recherche (PER), aux Personnels Administratifs, Techniques et de Service (PATS), aux étudiantes et étudiants.

En tout état de cause, selon nos estimations, les perspectives de finalisation de l’année universitaire en fin décembre 2020 sont justifiées et à notre portée. Ainsi, les instances académiques, en toute autonomie, prendront toutes les dispositions utiles pour le réaménagement du calendrier académique en vue de la reprise des enseignements en présentiel en septembre/octobre 2020.

POUR LE CAS SPECIFIQUE DE L’UNIVERSITE ASSANE SECK DE ZIGUINCHOR

Le Gouvernement suit avec une attention particulière l’évolution de la situation et affirme sa disponibilité à accompagner les instances pour la mise en œuvre de mesures adéquates afin d’éviter une année blanche et de finir l’année au plus tard le 31 janvier 2021.
Je compte particulièrement sur le sens de responsabilité des enseignants, des étudiantes/étudiants et de tous les partenaires sociaux.

POUR LE CAS DES INSTITUTS SUPERIEURS D’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL (ISEP)

Le Réseau des Instituts supérieurs d’Enseignement professionnel (RISEP) a décidé de reprendre les enseignements/apprentissages dans la période du 04 au14 juin 2020. Les compétences générales seront dispensées à distance de juin à septembre tandis que les compétences spécifiques, les travaux pratiques et les séjours en milieu professionnel reprendront à partir du mois d’octobre 2020.

EN CE QUI CONCERNE LES ETABLISSEMENTS PRIVES D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (EPES)

Une récente rencontre entre le MESRI et la Coordination des Organisations Privées d’Enseignement Supérieur (CUDOPES) a permis de noter que des Établissements Privés d’Enseignement Supérieur utilisent déjà l’enseignement à distance et d’autres le prévoient en attendant les bonnes conditions d’une reprise en présentiel.

Pour l’organisation du baccalaurĂ©at, l’Office du Bac, en rapport avec le ministère de l’Education nationale et celui de l’enseignement professionnel, a pris toutes les dispositions pour garantir les meilleures conditions d’organisation aux dates prĂ©vues”.

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires