Actualité Chronique Politique

KARIME WADE EST DÉJÀ BLANCHI PAR LA CONSCIENCE COLLECTIVE DES SÉNÉGALAIS

Karim, heureux vous pouvez l’être ! Le peuple sénégalais est assez conscient pour comprendre que la liberté est attachée a la nature humaine de tout un chacun. Donc soyez rassuré la jeunesse consciente n’acceptera jamais qu’un citoyen sénégalais soit sacrifié sur l’autel des intérêts crypto-personnels et des ambitions débordantes .Personne ne réclamait des audits sélectifs qui cachent un désir immodéré de régler des problèmes politiques ou des comptes personnels.
C’est pour…quoi je crois que cet acharnement dont vous êtes victime est le résultat de l’échec d’un système s’inscrivant dans une volonté manifeste de bafouer les libertés individuelles mais sache que vos peines sont partagées par la jouvence sénégalaise et cela s’explique par la montée en flèche du degré de votre capital de sympathie auprès du peuple qui n’a jamais cessé d’émettre son sentiment dubitatif sur la nécessité de mettre en œuvre une cour spéciale qui viole le droit le plus élémentaire du citoyen en le privant de pouvoir faire appel après le délibéré de la cour.
Mais le peuple sénégalais a compris que les partisans de la politique politicienne ont toujours besoin de sujets futiles et divertissants pour détourner le regard de l’opinion sur les secteurs du pays qui traversent une crise multidimensionnelle .Ce n’est pas les étudiants qui risquent de subir les affres de deux sessions uniques successives et ceux qui sont témoins de l’assassinat de leur frère sous la transgression flagrante des franchises universitaires qui vont me démentir. Je l’ai toujours dit et c’est le fond de ma pensée le mutisme face a l’injustice est un accord tacite avec le mal.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis ébahi et déçu par le silence des [ pancartistes] qui s’étaient très tôt levés le jour du 23 juin pour mutiner contre une tentative de violation de notre constitution et qui semblent aujourd’hui préférer se fondre dans le moule d’une coalition de contre nature dont son testament sera bientôt signé sous le diktat des intérêts personnels et choisit un silence assourdissant pendant qu’un citoyen sénégalais risque d’être condamné par une cour qui n’offre pas a l’accusé le droit d’interjeter appel, le minimum vital pour garantir l’un des droits les plus élémentaires du citoyen. Karim, vous êtes déjà moralement et logiquement libéré par la conscience collective qui n’acceptera jamais que dans un état de droit que la dame justice condamne des personnes innocentes. C’est un combat qui dépasse les barrières de la famille libérale et qui doit être mené par tous les citoyens épris de justice et de liberté. Je ne vais pas prendre le risque de prédire l’avenir mais je reste convaincu que ceux qui sont a l’origine de la mise en œuvre de la C.R.E.I vont finir par comprendre qu’elle n’a pas de place dans l’arsenal juridique de notre pays.
KARIM A BIENTOT !!!

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Articles similaires