Actualité Sport

Aliou Cissé, mon fils, tu rebondiras /Par Sidy Lamine Niasse

Editorial – Aliou, mon fils, tu as relevé le premier défi. Comme tes aïeuls, Birane et Massata, tu as montré que nous n’avons rien à envier aux entraîneurs de l’Hexagone appelés péjorativement «Sorciers blancs». Ni quand il s’agit de fonder un esprit de groupe conquérant, ni pour rendre une équipe compétitive à l’échelle continentale. Tu as révélé au monde entier, sur terre africaine, une équipe dont le professionnalisme fonde la discipline, la combativité révèle l’engagement et le fond de jeu démontre le talent. Cette équipe aurait pu nous valoir toutes les satisfactions sans que cela ne surprenne personne. Et elle l’a montré en qualifiant le Sénégal au second tour de la Can pour la première fois depuis onze ans. Elle n’a pas pu aller plus loin, mais ce n’est pas faute de technicité, ni d’engagement. Tu nous as ainsi donné l’envie de davantage rêver et de croire en l’avenir d’une équipe nationale coachée par des Sénégalais et qui rentre dans les compétitions les plus élevées les armes à la main et prête à aller jusqu’à la victoire finale.

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires