Actualité Société

Crise des valeurs: Badara Tine fait un diagnostic sans complaisance de la situation

Avec une analyse froide de la contribution de l’éducation dans la lutte contre la crise des valeurs, l’élève professeur à l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique et professionnel (ENSEPT), Badara Tine a passé en revue les maux qui gangrènent la bonne marche de la société, appelant l’Etat et les chefs religieux à continuer à jouer concomitamment leurs rôles dans l’éducation face à l’échec de l’ecole sous l’ère des TIC.

Nous vivons aujourd’hui dans une société en perpétuelle mutation où les valeurs se dégradent et se désagrègent continuellement, ce qui entraîne comme conséquence la dépravation des mœurs, la crise de l’autorité, la perte de l’unité familiale, le développement des tendances égoïstes et de l’esprit calculateur’’, a-t-il dit, lors d’une conférence organisée par l’Association des jeunes pour le développement de Lagnar (AJPDL), qu’il a animé.

La conférence portait sur le thème : ‘’ L’éducation dans la lutte contre la crise des valeurs’’. Il a à cette occasion prôné le civisme, la citoyenneté et l’éducation à la paix pour combattre la dépravation des mœurs.

Selon lui, le civisme et la citoyenneté visent à développer des capacités pour reconnaître et apprécier les valeurs requises pour la vie en commun, à opérer un choix et à agir dans le respect, montrant l’amour que nous devons avoir pour notre pays.

Pour M. Badara Tine, l’école est un terreau propice à l’expérimentation de nouvelles idées, à ce titre elle peut jouer un rôle de premier plan dans l’éducation à la paix.

Cependant, le jeune leader politique du parti LDR/Yessal estime que ‘’l’échec de l’école, de la famille dans leur mission d’éducation et les TIC (télévision, média, réseaux sociaux …), qui ont tendance à prendre la place des parents dans l’éducation de leurs enfants’’.

Mais il ne s’est pas juste contenter de pointer le doigt là où le bât blesse. M. Tine a proposé des dégager des pistes de réflexion qui devrons permettre de lutter efficacement contre la crise des valeurs. Il demeure convaincu que ‘’ Les solutions à cette crise de la valeur devront être essentiellement d’ordre politique, économique, moral et surtout éducationnel’’.

Dans cette perspective, M. Badara Tine a soutenu que ‘’pour mettre fin à cette crise des valeurs (qui gangrène notre société), les régulateurs sociaux notamment les chefs religieux doivent continuer à jouer leur rôle’’.

‘’L’Etat doit également jouer son rôle d’éducation et éventuellement appréhender tous ceux qui trahissent l’image de la société et les traduire devant la justice’’, a ajouté M. Tine.

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires