Actualité Société

🔴Concours ”Falling Wall Lab” : L’étudiant Pascal Ngom primé

L’étudiant à l’Institut Supérieur de Management (ISM), Anicet Pascal Latyr Ngom, a remporté, jeudi la septième édition du concours ‘’Falling Wall Lab’’ (faire tomber les murs) de la Fondation Friedrich Naumann réservé aux meilleures innovations et inventions.

Anicet Pascal Latyr Ngom a été primé grâce à son projet sur le nanofiltre adaptable et accessible pour l’obtention d’une eau potable. 

“Le projet en question, c’est un nanofiltre connecté à un contrôleur qui permet de contrôler la qualité de l’eau à la base, d’équilibrer un peu la teneur à la sortie, peu importe la source de l’eau que ce soit un puits, une rivière ou un robinet public, afin de pouvoir la filtrer et avoir la teneur qui est recommandée par l’OMS, à la sortie de l’eau”, a expliqué le lauréat. 

L’étudiant s’exprimait après la proclamation des résultats par le jury qui l’a déclaré vainqueur de l’édition 2021. 

Selon lui, ce projet a été motivé par le fait que le Sénégal est un pays où il y a de l’eau courante, mais qui n’est pas forcément potable.

“Quand elle nous parvient, on y voit la teneur de certains éléments qui sont élevés, dès fois dépassant la norme recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)”, a-t-il ajouté.

 “Notre population n’a pas aussi l’habitude d’utiliser des filtres pour essayer de diminuer cette teneur, afin d’avoir une eau équilibrée. Créer ce type de projet va permettre aux citoyens d’avoir cette habitude et de les donner un outil qui va leur permettre de régulariser cette eau et de la rendre potable”, a-t-il dit. 

 Anicet pascal Latyr Ngom a laissé entendre qu’il va davantage travailler sur ce projet afin d’avoir une teneur très positive par rapport à la sortie de l’eau et permettre à la population d’en bénéficier.

“Ce n’est pas juste un projet qui est fait pour gagner des prix, mais pour régler des problèmes”, a-t-il déclaré. 

Au total, 20 jeunes étudiants ont présenté des projets innovants qui concernent divers secteurs de la vie. Malick Fall et Mouhamed Sy se sont classés respectivement 2ème et 3ème de ce concours. 

“Ce concours met en compétition de futurs jeunes entrepreneurs qui ont été invités à présenter des projets innovants. Etre entrepreneur fait bouger le pays. C’est de cela dont le Sénégal a besoin. Un pays avec beaucoup d’innovateurs avance beaucoup plus rapidement qu’avec d’autres profils”, a soutenu Jo Holden, Directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté.

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires