Actualité Société

🔮ThiĂ©naba applique la Charia et inflige 100 coups de fouet Ă  un homme accusĂ© d’adultĂšre

FondĂ©e en 1882 sur la base de la loi islamique, la citĂ© religieuse de ThiĂ©naba vient de dĂ©terrer la Charia ou Loi islamique. AccusĂ© d’adultĂšre, un jeune homme d’une trentaine d’annĂ©es a reçu cent (100) coups de fouet comme le recommande l’islam. La scĂšne tant attendue s’est dĂ©roulĂ©e hier, jeudi 19 novembre 2020 Ă  19h 45, Ă  la place publique de la citĂ© Amary Ndack Seck, prĂšs de la mosquĂ©e. *

La flagellation en guise de punition divine a Ă©tĂ© supervisĂ©e par Serigne Amadou Seck, Imam Ratib de ThiĂ©naba en prĂ©sence d’une foule nombreuse composĂ©e des habitants, des notables et des grands dignitaires religieux. Un supplice aux cris d’Allahou Akbar nous rapporte un dignitaire religieux joint par « Le TĂ©moin » quotidien. Ce chĂątiment exemplaire a Ă©tĂ© appliquĂ© parce que le jeune homme en question a couchĂ© avec une femme hors mariage. C’est d’autant plus incontestable, nous dit-on, que quatre tĂ©moins oculaires ont confirmĂ© et reconfirmĂ© les faits graves dont le mis en cause est accusĂ©.

« Mieux, l’auteur lui-mĂȘme reconnait avoir commis l’adultĂšre avant d’ĂȘtre contraint Ă  se plier Ă  la Charia et de s’amender. Comme toujours, ThiĂ©naba a mis Ă  exĂ©cution sa volontĂ© inĂ©branlable d’imposer la Charia dans la citĂ© religieuse » a rappelĂ© notre interlocuteur au moment oĂč nous bouclions cette Ă©dition. En poussant sa curiositĂ©, « Le TĂ©moin » a Ă©galement appris que la fille incriminĂ©e aurait pris la fuite avant d’aller se refugier hors du village saint pour Ă©chapper Ă  la Charia ou la loi islamique.

Rappelons-le ThiĂ©naba a Ă©tĂ© fondĂ©e en 1882 par le Cheikh Amary Ndack Seck (1831-1894). De nos jours, c’est la seule confrĂ©rie au SĂ©nĂ©gal qui applique la charia dans toute sa rigueur. Un legs islamique que les diffĂ©rents Khalifes gĂ©nĂ©raux tiennent au vĂ©nĂ©rĂ©-fondateur Cheikh Amary Ndack Seck et qu’ils comptent perpĂ©tuer jusqu’à la fin des temps comme l’indique l’hymne « Ibnou Mayib ». Ceux qui croyaient que les lois de la RĂ©publique s’appliquent sur toute l’étendue de la RĂ©publique sont donc priĂ©s d’aller se rhabiller


Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires