Actualité Internationale

đź”´Une sĂ©nĂ©galaise distinguĂ©e parmi le ”Top 100 des femmes noires Ă  suivre au Canada”

La SĂ©nĂ©galaise Dr Halimatou Ba, professeure agrĂ©gĂ©e Ă  l’Ecole de travail social de l’universitĂ© de Saint-Boniface au Canada, a Ă©tĂ© choisie parmi le “Top 100 des femmes noires Ă  suivre au Canada” (Top 100 Black women to watch in Canada), une distinction initiĂ©e par la plateforme “Canada international black women event” (CBWE) pour valoriser et magnifier les femmes noires.  

 La rĂ©compense a Ă©tĂ© remise Ă  la laurĂ©ate, le 17 octobre dernier, lors d’un gala annuel cĂ©lĂ©brant la 4e Ă©dition de ce grand Ă©vĂ©nement international, dont le but est “de cĂ©lĂ©brer les perles noires au Canada, les femmes noires Ă  considĂ©rer”, selon sa crĂ©atrice Rose Handy, une canadienne d’origine congolaise. 

 Les laurĂ©ates ont Ă©tĂ© distinguĂ©es pour leur travail, leur engagement social, leur leadership ou leur mĂ©rite et cela dans tous les domaines : entreprenariat, santĂ©, Ă©ducation, justice, communication, politique, travailleuse autonome ou artiste, selon CBWE.  “Cette distinction reprĂ©sente beaucoup pour moi. Je me sens très valorisĂ©e, je me sens utile dans une sociĂ©tĂ© oĂą ce n’est pas très Ă©vident pour les immigrants de sortir du lot, tellement les dĂ©fis sont prĂ©sents”, a rĂ©agi la laurĂ©ate, mercredi, dans un entretien accordĂ© Ă  l’APS.  

Dr Halimatou Ba souligne qu’au-delĂ  de sa simple personne, “toute la communautĂ© noire s’est sentie honorĂ©e”, Ă  travers la distinction qui lui a Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©e. “C’est un sentiment incroyable pour moi de savoir que mes efforts et mes rĂ©alisations sont remarquĂ©s”, dĂ©clare-t-elle.  Elle estime que cette distinction vient Ă  son heure, dans un contexte oĂą “on parle trop de discrimination systĂ©mique contre les minoritĂ©s visibles au Canada”.

“On dĂ©nonce les injustices et les inĂ©galitĂ©s entre les Canadiens blancs et les +autres+ y compris les immigrants. Dans ce contexte, ce sont les femmes, surtout les noires qui en souffrent le plus souvent”, fait-elle valoir.

Elle dit avoir Ă©tĂ© fĂ©licitĂ©e et encouragĂ©e par le maire de Winnipeg, ville oĂą elle vit, dans une lettre qu’il lui a adressĂ©e.  “Au nom de la ville de Winnipeg, je tiens Ă  transmettre nos plus chaleureuses fĂ©licitations Ă  Dr Halimatou Ba pour avoir Ă©tĂ© nommĂ©e l’une des +100 femmes noires Ă  surveiller au Canada”, a Ă©crit Brian Bowman, maire de Winnipeg. 

 Il se dit extrĂŞmement “fier” que le Dr Ba soit reconnu dans cette entreprise prestigieuse, ajoutant qu’elle fait un travail rĂ©volutionnaire pour l’autonomisation des femmes francophones et des minoritĂ©s culturelles Ă  Winnipeg et Manitoba. 


“En tant que professeur, chercheur respectĂ© Ă  l’universitĂ© de Saint-Boniface, le Dr Ba fait un travail crucial pour nous aider Ă  mieux comprendre les dĂ©fis auxquels font face les immigrants francophones’’, explique le maire. Selon l’édile, l’éclairage du travail de la laurĂ©ate “apporte des rĂ©ponses Ă  des questions liĂ©es aux besoins sociaux” de la communautĂ©”.

Il estime que “les opportunitĂ©s de dĂ©veloppement sont cruciales pour bâtir un meilleur Winnipeg pour les nouveaux arrivants et pour nous tous”.  Docteur Halimatou Ba, nĂ©e au sud du SĂ©nĂ©gal, est titulaire d’une maĂ®trise et d’un doctorat en travail social de l’UniversitĂ© Laval (Canada) et professeure agrĂ©gĂ©e Ă  l’Ecole de travail social de l’UniversitĂ© de Saint Boniface.

Elle enseigne depuis 12 ans les matières fondamentales en travail social, contribuant ainsi à la formation des professionnels bilingues. Ses recherches portent sur une variété de problèmes sur les populations francophones, particulièrement les femmes vivant dans les communautés francophones en situation minoritaire. 

Ils mettent aussi l’accent sur l’établissement et l’intégration des immigrants francophones, la réussite professionnelle des immigrantes africaines et leur participation dans le développement. 

 Elle a co-dirigé un projet de recherche interdisciplinaire sur les facteurs de réussite des femmes immigrantes francophones dans les prairies, et collabore avec les organismes communautaires pour établir et renforcer leurs relations avec l’Université, à travers les stages, la recherche et l’implication.  

Mère de deux enfants, Dr Halimatou Ba siège au conseil d’administration de “ChezRachel.Inc”, un organisme communautaire qui lutte contre les violences faites aux femmes et aussi au conseil d’administration de l’Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba. 

APS

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires