Actualité People

Diourbel: Un “Kaporal” marquera le pas en concert à la date du 4 avril

Avec une inaltérable conviction en son art, le rappeur poursuit contre vents et marrées sa carrière. Moustapha Thiam, plus connu sous le nom de Kaporal, est en concert ce 4 avril au Monument de Ndayane. Dénommé ‘’Yanda Show’’, ce concert est dédié à la jeunesse, avant la sortie de sa pré-mixtape “Before the last tape”. Le jeune rappeur promet de régaler les férus du Hip-hop.

Son sobriquet ne laisse pas indifférent. Sa voix rauque également. Celui qui se présente comme un « capteur de mots pour les dire oralement », est surnommé « Kaporal » par ses fans. D’un teint noir et souvent affublé d’une casquette, il est bien connu du milieu Hip-hop de la ville de Diourbel. Le jeune rappeur a le talent et l’expérience requis pour atteindre le sommet de son art.

Sans doute, un des réflexes acquis de ses longues années de pratique du rap, fait de lui ‘’un pape’’ dans le underground par sa technicité et sa polyvalence. « Je suis dans le ‘’game’’ (ndlr, domaine) depuis 2002, l’année où j’ai eu ma première maquette. Je devais avoir entre 10 et 12 ans » se rappelle-t-il, en mimant d’un geste de la main, un rappeur en prestation.

Avec son bac en poche et une carrière déjà riche de plus de dix titres, Kaporal a fini de conquérir le cœur de bon nombre de mélomanes, gagnant dans la foulée le respect de ses camarades rappeurs. ‘’C’est un grand frère et un rappeur que je respecte beaucoup. Il y a peu de rappeurs à Diourbel qui sont capables de le rivaliser s’il ne reste qu’à faire du rap’’, témoigne Rim’K du groupe Esprits Ambulants.

Aujourd’hui, sous le drapeau, l’un des fidèles lieutenants du Hip-hop de ‘’Yanda side’’ souhaite ‘’une carrière pleins de succès’’ à celui qu’il considère comme ‘’un ami et frère’’. Rim’K estime que Kapral mérite le respect de tous les acteurs du Mouvement Hip-hop de la ville de Diourbel, surtout ceux de Ndayane.

D’autant plus qu’il nourrit d’énormes ambitions pour sa carrière dans le rap. « Je voudrais multiplier les productions histoire de me faire connaître au-delà des frontières sénégalaises » dit-il. Les thèmes abordés dans ses chansons sont essentiellement d’ordre politique et sociétal, à l’image du problème des jeunes talibés (enfants mendiants) ; lesquels figuraient en bonne partie au début de ses productions musicales.

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires