Actualité Politique

Infrastructures : Macky Sall attaque le Nord par Rosso avec un pont estimé à 30,8 milliards

L’entreprise chinoise Poly Changda va construire le pont de Rosso (1, 45km) et ses viaducs d’accès, qui vont coûter 47 millions d’euros soit environ 30,8 milliards de francs CFA.


L’entreprise chinoise dispose d’un délai de trente mois pour construire le pont et les viaducs. L’entreprise chinoise doit entamer les travaux de construction dès le 20 décembre 2020. Le pont de Rosso va faciliter le transport des personnes et des biens entre Nouakchott et Dakar. Il va accroître les échanges commerciaux sur plusieurs axes routiers transafricains.


Il est financé par la Banque africaine de développement, la Banque européenne d’investissement et l’Union européenne. D’une longueur de 1 461 mètres, pour une largeur de 55 mètres, l’infrastructure permettra, selon la Banque africaine de développement, de réduire le temps de la traversée de la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal, théoriquement de vingt—cinq à deux minutes.

Une fois le pont achevé, le trafic quotidien moyen bondirait de 115 véhicules à 370, dès la mise en service, puis à 3 210 d’ici à 2048.
Les véhicules gagneront deux heures sur le trajet Nouakchott-Dakar, 550 kilomètres. Le pont de Rosso va également contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les régions de Trarza (Mauritanie) et de Saint-Louis (Saint-Louis).

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires