Actualité Contribution Politique

Interdiction du port du voile: Ste Jeanne d’Arc ne doit pas être “l’exception de l’école sénégalaise”

Edito – Ils jaugent notre attachement à la laïcité de l’école sénégalaise. Ils sont emportés, responsables de l’administration de l’Institution Sainte Jeanne d’Arc, établissement catholique réputé de Dakar, par le vent du repli identitaire et de l’intolérance religieuse, alors qu’ils savaient pertinemment que le fanatisme identitaire qui ne cesse de déchirer le tissu social français n’a pas de place au Sénégal où musulmans et catholiques ont appris à vivre ensemble et à résister contre la montée en puissance du fanatisme religieux, en surfant sur les vagues du respect mutuel pour s’éloigner des rivages de l’extrémisme violent.

C’est pourquoi nous trouvons important de préciser que l’Instituions Sainte Jeanne d’Arc n’est pas une entité de l’église sénégalaise encore moins une représentation pontificale mais plutôt un établissement homologué par le ministère français de l’Éducation nationale installé à Dakar, soucieux de s’inscrire en droite ligne avec la législation de l’école française, en oubliant intentionnellement sa présence en terre étrangère et le contexte de son pays d’accueil. C’est choquant que des élèves à la quête du savoir soient exclus de leur établissement pour la seule et simple raison: le port du voile. A la limite, pour dire vrai, c’est juste absurde.

Donc, la décision des responsables de son administration d’interdire le port du voile dans l’enceinte de ladite école ne doit, en aucun cas, être imputée à la responsabilité d’une quelconque communauté religieuse. Nul ne doit faire l’amalgame, là c’est la laïcité voire même la souveraineté de notre pays qui est mise à l’épreuve.

Et, à notre humble avis, s’indigner contre l’interdiction du port du voile, inscrit dans le nouveau règlement intérieur de l’Institution Sainte Jeanne d’Arc au-delà de l’activisme religieux et de l’enceinte de ladite école, ne serait que justesse. Car nous, sénégalais, ne devons jamais accepter de se plier sous le joug d’une mesure, contenant une charge d’intolérance, laissant paraitre les signes d’une peur bleue face à la diversité religieuse prendre le dessus sur la nécessité de préserver la tolérance ou ‘’le vivre ensemble sénégalais’’ qui a toujours fait la beauté et la particularité de notre pays.

Djiby SENE Journaliste & Blogueur

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires