Actualité Politique

Le S.E.N du CDR/ Fonk sa kaddu persiste ” le pays va mal”

Le Secrétariat Exécutif National (S.E.N)  de la C.D.R/ fonk sa kaddu s’est réuni le 26 mars 2017 autour de l’ordre du jour suivant :
1. Informations 

.

2. Analyse de la situation nationale,  perspectives

.

Abordant le premier point, le Président  de la C.D.R/ fonk sa kaddu,  Déthié Faye, a fait une communication sur les activités du parti depuis la dernière réunion du S.E.N sur différentes questions parmi lesquelles :

.

– Le travail d’implantation et d’élargissement des bases du parti

.

– La contribution de la C.D.R/ fonk sa kaddu à la mise en place et à la marche de la plateforme Mankoo Wattu Sénégal

.

– La participation des responsables et des militants à la sensibilisation et à la mobilisation des citoyens pour une inscription massive sur les listes électorales

.

– La préparation des législatives 

.

Le Secrétariat Exécutif National, a adressé ses  vives félicitations au Président Déthié Faye pour sa posture dans le combat pour la consolidation de la démocratie et le renforcement de l’Etat de droit conformément à la ligne du parti. Il  note avec satisfaction les résultats positifs  des initiatives des responsables et  militants pour l’implantation continue du parti à travers le pays.

.

Sur la situation nationale, le S.E.N note avec regret que le 5e anniversaire de la seconde alternance confirme  l’appréciation  de la C.D.R/ fonk sa kaddu  contenue dans sa déclaration du 3 juin 2012 indiquant que« Une analyse approfondie conduit au constat que les alternances  peinent à faire prendre aux gouvernants la direction indiquée par le peuple par le fait d’une classe politique qui doit se ressaisir et revenir aux valeurs cardinales qui fondent notre société .

.

La politique politicienne continue de prendre le pas sur la prise en charge des préoccupations  véritables du peuple »

.

Le pays va mal :

.

• Les ressources du pays, au lieu d’être  utilisées pour répondre aux attentes  des populations, servent à des dépenses de prestige qui ne font qu’alourdir inutilement le poids de la dette du Sénégal.

.

• Le dialogue politique lancé le 28 mai 2016 donne aujourd’hui des résultats inquiétants  pour la stabilité de notre pays. En effet, pour la première fois depuis 1992, le Sénégal va à des élections pour lesquelles la classe politique est en désaccord sur tout le processus électoral.

.

• La paix sociale, la transparence des élections sont menacées, au point d’amener des autorités religieuses à élever la voix pour inviter la classe politique à préserver le Sénégal des dérives incontrôlables.

.

• La C.DR/ fonk sa kaddu, saluant  position de sagesse, considère qu’il revient au Président de la République de prendre des mesures d’apaisement favorables à un dialogue sincère, à savoir :

.

– A l’image de ses prédécesseurs, nommer une autorité impartiale à la tête du ministère chargée des élections.

.

– Rencontrer les pôles politiques (Majorité, Opposition, Non alignés)  pour corriger  les dysfonctionnements notés dans la refonte du fichier électoral.

.

Pour terminer le S.E.N  exprime ses inquiétudes  pour la  lenteur notée   dans la livraison par la DAF des cartes d’identité

.

 

Le S.E.N  de la C.D.R/ fonk sa kaddu

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires