Actualité Société

Premier baril de pétrole extrait au Sénégal : Une étape historique pour le champ Sangomar

Dakar, Sénégal – Le champ pétrolifère Sangomar, situé à environ 100 kilomètres au large de la côte sénégalaise, a produit son premier baril de pétrole « en toute sécurité », a annoncé mardi la société australienne Woodside. Cet événement marque un tournant décisif dans l’essor de l’industrie pétrolière sénégalaise, près de dix ans après la découverte de vastes gisements de pétrole et de gaz dans la région.

Une avancée majeure pour le Sénégal

La production inaugurale du champ Sangomar constitue une avancée majeure pour le Sénégal, propulsant le pays sur la scène mondiale de l’industrie pétrolière. « Woodside […] annonce l’accomplissement en toute sécurité de la production du premier baril du champ Sangomar, qui est situé au large du Sénégal et constitue le premier projet pétrolier offshore du pays », a déclaré la compagnie dans un communiqué.

Woodside, en tant qu’opérateur principal de la coentreprise Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD), se félicite de cette réussite. « La phase 1 du développement du champ Sangomar comprend une installation autonome de production, de stockage et de déchargement en mer […] d’une capacité nominale de 100 000 barils par jour », précise la société, tout en annonçant des phases additionnelles de développement pour le futur.

« Un jour historique pour le Sénégal et pour Woodside »

Meg O’Neill, présidente-directrice générale de Woodside, a qualifié ce jour d' »historique pour le Sénégal et pour Woodside ». Elle souligne que « le premier baril du champ Sangomar est une étape clé qui témoigne de la concrétisation de [la] stratégie » de l’entreprise. « Le projet Sangomar devrait générer de la valeur pour les actionnaires, conformément aux termes du contrat de recherche et de partage de production », a-t-elle ajouté.

Mme O’Neill a également mis en avant la capacité de Woodside à mener à bien des projets de classe mondiale, même en période de défis globaux sans précédent. Elle a exprimé sa fierté des relations solides établies avec PETROSEN, l’État du Sénégal, et les sous-traitants internationaux et locaux, essentiels au développement de cette ressource d’importance nationale.

Réactions et perspectives locales

Thierno Ly, directeur général de PETROSEN E&P, filiale de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), a exprimé sa satisfaction quant à cette nouvelle étape. « Le début de la production du pétrole de Sangomar marque une nouvelle ère pour l’industrie et l’économie du Sénégal. C’est le résultat de l’engagement des équipes qui ont travaillé de manière acharnée pour relever les défis et atteindre nos objectifs stratégiques, dans un environnement complexe et exigeant », a déclaré M. Ly.

Avec une participation de 18 % dans la coentreprise RSSD, aux côtés de Woodside qui détient 82 %, PETROSEN se positionne comme un acteur clé de cette aventure industrielle. « Nous n’avons jamais été aussi bien positionnés pour saisir autant d’opportunités de croissance, d’innovation et de succès pour le développement économique et social de notre pays », s’est réjoui Thierno Ly.

Investissements et avenir prometteur

Le coût estimé de la phase 1 du développement du champ Sangomar est compris entre 4,9 et 5,2 milliards de dollars US. Woodside prévoit de poursuivre les activités de mise en service et d’augmenter la production en toute sécurité en 2024. La qualité du brut extrait correspond aux exigences des marchés européens et asiatiques, assurant ainsi un avenir prometteur pour les exportations sénégalaises.

En somme, la production du premier baril de pétrole au champ Sangomar est une étape historique qui ouvre de nouvelles perspectives pour l’industrie pétrolière sénégalaise et son économie. Les efforts conjoints de Woodside et PETROSEN augurent d’un avenir riche en opportunités pour le Sénégal sur la scène énergétique mondiale.

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette action est interdite sur ce site web. Merci d'utiliser le bouton de partage !