Actualité Politique

🔮L’intĂ©gralitĂ© du CommuniquĂ© du Conseil des ministres

Le Président de la République, son Excellence Macky SALL a présidé le conseil des ministres ce Mercredi 18 Novembre 2020 au Palais de la République.


A l’entame de sa communication, le PrĂ©sident de la RĂ©publique a abordĂ© la question liĂ©e Ă  la rentrĂ©e scolaire 2020-2021.
Il a Ă  ce sujet adressĂ© ses encouragements et ses meilleurs vƓux de succĂšs Ă  l’ensemble de la communautĂ© Ă©ducative du SĂ©nĂ©gal (enseignants, apprenants, parents, surveillants et personnels administratifs et techniques).


Dans un contexte marquĂ© par la pandĂ©mie de la COVID-19, il a demandĂ© au Gouvernement, aux ministres en charge de l’Education, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supĂ©rieur, de la Fonction publique, des Finances et du Budget, de prendre toutes les dispositions nĂ©cessaires afin de consolider, avec les partenaires sociaux, la stabilitĂ© globale et durable du systĂšme Ă©ducatif national.


Poursuivant sa communication, le PrĂ©sident de la RĂ©publique a insistĂ© sur la nĂ©cessite d’asseoir la durabilitĂ© des rĂ©sultats obtenus par le SĂ©nĂ©gal dans la lutte contre la pandĂ©mie de COVID- 19, en Ă©vitant tout relĂąchement et en renforçant de façon notable la vigilance au niveau de nos frontiĂšres.


Il a à ce propos donné des instructions au Ministre de la Santé de poursuivre, par une communication adaptée, la sensibilisation permanente des populations sur le respect strict des mesures barriÚres et du port correct du masque.


Abordant la nĂ©cessitĂ© et l’urgence d’implĂ©menter le PSE Vert dans les Ă©tablissements scolaires, le PrĂ©sident de la RĂ©publique exhorte les acteurs de la communautĂ© Ă©ducative Ă  renforcer la veille environnementale et Ă  consolider la transition Ă©cologique en mettant en Ɠuvre, avec le soutien des services compĂ©tents de l’Etat, des programmes permanents de reboisement, de plantation d’arbres et d’amĂ©nagement d’espaces verts, dans nos Ă©coles, collĂšges, lycĂ©es et universitĂ©s.


Il a par ailleurs rappelĂ© aux ministres en charge de l’Education, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supĂ©rieur, l’urgence de transformer davantage les modes et mĂ©thodes d’enseignement et de formation par le dĂ©veloppement de l’e-Education avec l’intĂ©gration systĂ©matique du NumĂ©rique et l’actualisation des curricula de formation Ă  des mĂ©tiers et vocations conformes aux Ă©volutions du monde contemporain.


Sur la stratĂ©gie d’intensification de l’insertion professionnelle des jeunes apprentis et diplĂŽmĂ©s, le Chef de l’Etat a insistĂ© sur l’importance qu’il lui accorde et qui s’est traduite par le renforcement du MinistĂšre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, des volets stratĂ©giques « Apprentissage » et « insertion professionnelle » afin, d’une part, de former les jeunes Ă  des mĂ©tiers qui rĂ©pondent aux besoins de l’économie et du marchĂ© du travail et, d’autre part, d’accompagner les diplĂŽmĂ©s et les apprentis Ă  bien entrer dans la vie professionnelle et Ă©conomique.


A cet Ă©gard, le Chef de l’Etat a demandĂ© au Ministre de l’Emploi de lui soumettre dans les plus brefs dĂ©lais, une stratĂ©gie nationale d’insertion professionnelle (SNIP) qui accorde une prioritĂ© fondamentale aux jeunes diplĂŽmĂ©s, en cohĂ©rence avec les dispositifs publics (DER F/J, ADEPME, FONAMIF
.).

Le Chef de l’Etat a Ă©galement soulignĂ© l’impĂ©ratif d’actualiser la cartographie des demandeurs d’emplois au SĂ©nĂ©gal (en intĂ©grant l’ñge, le genre, la rĂ©gion et la formation). Dans ce cadre, il a donnĂ© des instructions au Ministre en charge de l’Emploi de veiller Ă  une meilleure maĂźtrise des flux de sortants « diplĂŽmĂ©s » des Ă©coles de formation professionnelle.


Il invite, Ă©galement le Ministre en charge de l’Insertion Ă  engager, sur le terrain des initiatives sectorielles pragmatiques d’aide Ă  l’embauche des jeunes en relation avec le Ministre en charge du Travail, les organisations patronales, les structures et mouvements de jeunesse (Conseil National de la Jeunesse, ONCAV
), des.
Le Chef de l’Etat a enfin informĂ© le conseil de sa dĂ©cision de crĂ©er, auprĂšs du PrĂ©sident de la RĂ©publique, UN CONSEIL NATIONAL POUR L’INSERTION ET L’EMPLOI DES JEUNES (CNIEJ), organe consultatif stratĂ©gique d’impulsion, qui sera mis en place dans la deuxiĂšme quinzaine de dĂ©cembre 2020.


A ce propos le Chef de l’Etat a donnĂ© des instructions aux Ministres en charge de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, du Travail et de la Jeunesse de lui soumettre, par le biais du Ministre, SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Gouvernement, un projet relatif Ă  la crĂ©ation du CNIEJ qui sera examinĂ©, en Conseil des ministres avant la fin du mois dĂ©cembre 2020.


Abordant la question liĂ©e Ă  la recrudescence de l’émigration clandestine Ă  partir de nos cĂŽtes, et sa mĂ©diatisation, le Chef de l’Etat insiste auprĂšs des ministres concernĂ©s et des forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ©, sur la nĂ©cessitĂ© impĂ©rative et systĂ©matique de renforcer les dispositifs de surveillance et de contrĂŽle de l’espace maritime national, et particuliĂšrement du littoral, en mettant l’accent sur les zones de pĂȘche qui sont les principaux points de dĂ©part des migrants clandestins.


Il a Ă  ce propos, demandĂ© au Gouvernement d’accorder une attention plus soutenue Ă  la redynamisation Ă©conomique et Ă  la situation sociale des populations des zones de pĂȘche. Ces derniĂšres doivent ĂȘtre davantage sensibilisĂ©es et accompagnĂ©es, avec diligence et efficacitĂ©, par les mĂ©canismes d’encadrement et de financement publics Ă  dĂ©ployer rapidement et efficacement dans les localitĂ©s ciblĂ©es.


Rappelant, les nombreuses rĂ©alisations faites par le Gouvernement dans le secteur de la pĂȘche, le Chef de l’Etat a donnĂ© des instructions au Ministre des PĂȘches et de l’Economie maritime pour accentuer la sensibilisation des acteurs de la pĂȘche sur les problĂ©matiques de sĂ©curitĂ© en mer : il lui a, Ă  ce propos, demandĂ© de veiller Ă  la reprise satisfaisante du programme de dotation des pĂȘcheurs en gilets de sauvetage.
Le chef de l’Etat a Ă©galement invitĂ© le Ministre des PĂȘches et de l’Economie maritime , en rapport avec le Ministre des Finances et du Budget, Ă  faire le point sur la situation du programme de constructions des quais de pĂȘche, des aires de transformation moderne, des complexes frigorifiques de stockage des produits de pĂȘche, du programme relatif Ă  l’acquisition de moteurs hors-bord, du programme de gĂ©olocalisation des pirogues de la pĂȘche artisanale et du programme d’acquisition de camions frigorifiques destinĂ©s aux acteurs de la PĂȘche.


Le Chef de l’Etat exhorte enfin le Ministre des PĂȘches et de l’Economie maritime Ă  accĂ©lĂ©rer l’entrĂ©e en service progressive des pirogues en fibre de verre afin de remplacer les pirogues en bois qui favorisent « l’agression » et « la destruction » de nos massifs forestiers.


Abordant la lancinante question de la prĂ©servation durable des Niayes et de nos forĂȘts, le Chef de l’Etat a ordonnĂ© aux forces armĂ©es, une mission spĂ©ciale de renforcement, aux cĂŽtĂ©s des services des Eaux et forĂȘts, de la lutte contre le trafic illicite de bois sur l’ensemble du territoire national, notamment dans la zone forestiĂšre du Sud du SĂ©nĂ©gal (dĂ©partement de MĂ©dina YĂ©ro Foulah) et Bignona. Il a Ă  ce propos demandĂ© au Gouvernement de prendre toutes les dispositions pour apporter aux forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© tout le concours nĂ©cessaire en vue de sauvegarder notre patrimoine forestier.


Le Chef de l’Etat invite Ă©galement le Ministre en charge de l’environnement Ă  intensifier, avec ses services, les actions prĂ©ventives de sensibilisation et de lutte contre les feux de brousse en accĂ©lĂ©rant l’amĂ©nagement de pare-feu dans les zones potentiellement vulnĂ©rables.


Le PrĂ©sident de la RĂ©publique, signale, en outre, l’impĂ©ratif d’accorder une importance primordiale Ă  la prĂ©servation de la vocation des Niayes comme zone spĂ©ciale de Production maraichĂšre durable.
Il demande, enfin, aux Ministres en charge de l’Agriculture, de l’Environnement, de l’Eau et de l’urbanisme, d’asseoir un dialogue permanent avec les producteurs maraichers du SĂ©nĂ©gal.
Sur le climat Social, la gestion et le suivi des affaires intĂ©rieures, le Chef de l’Etat a insistĂ© sur :
-La gestion des Ă©coles privĂ©s nationale dans le contexte de la Covid 19, Ă  ce propos il a demandĂ© au Ministre de l’Education de veiller au bon fonctionnement des Ă©coles.
Aussi, les ministres en charge de l’Education et de la Formation professionnelle, doivent veiller Ă  la supervision renforcĂ©e des activitĂ©s et du fonctionnement rĂ©gulier des Ă©tablissements scolaires privĂ©s.
Sur la rĂ©gulation du marchĂ© du sucre le Chef de l’Etat demande au Ministre du commerce de veiller Ă  une rĂ©gulation rigoureuse de ce marchĂ© pour Ă©viter de fragiliser le tissue industriel dans ce secteur.


Le Chef de l’Etat, demande au Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’HygiĂšne publique de prendre toutes les mesures nĂ©cessaires en vue du rĂšglement dĂ©finitif du dossier des Immeubles dĂ©saffectĂ©s et dĂ©molis de Hann Maristes, notamment les loyers Ă  payer pour les ex occupants.


Sur le suivi de la coopĂ©ration et des partenariats, Le PrĂ©sident de la RĂ©publique a demandĂ© au Ministre de l’Economie, du Plan et de la CoopĂ©ration et au Ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et du DĂ©senclavement d’accĂ©lĂ©rer l’exĂ©cution du Projet de Construction de l’Autoroute Mbour – Fatick-Kaolack, dont les travaux doivent ĂȘtre lancĂ©s dans les meilleurs dĂ©lais.
Relativement au rapport MO IBRAHIM 2020 sur la Bonne Gouvernance le Chef de l’Etat s’est fĂ©licitĂ© du classement remarquable du SĂ©nĂ©gal dans les Top 10 Africain et de la conclusion positive de la deuxiĂšme revue du programme triennal au titre de l’Instrument de Coordination des politiques Economiques (ICPE) avec le FMI.
Le Chef de l’Etat a clos sa communication sur son agenda

Au titre des Communications,
-Le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République a fait le point sur le suivi des directives présidentielles ;
-Le Ministre des Affaires Ă©trangĂšres et des SĂ©nĂ©galais de l’ExtĂ©rieur a fait une communication sur la situation internationale
-Le Ministre de l’Économie du Plan et de la CoopĂ©ration a fait une communication sur le portefeuille de partenariat de l’Etat ;
-Le Ministre de la SantĂ© et de l’action sociale a fait la situation de la pandĂ©mie Ă  la COVID 19 et a informĂ© le Conseil du lancement de la plateforme DIATROPIX pour la fabrication des tests de diagnostic rapide par l’Institut Pasteur de Dakar en relation avec la firme Mologic;
-Le Ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural a fait le point sur la campagne agricole et la prĂ©paration de la campagne de commercialisation 2020-2021 ;
-Le Ministre du DĂ©veloppement industriel et des Petites et Moyennes industries a fait une communication sur la mise en Ɠuvre de l’Agropole Sud ;
-Le Ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les Institutions a fait une communication sur la mensualisation des pensions de retraites par l’Institution de PrĂ©voyance Retraite du SĂ©nĂ©gal (IPRES) ;
-Le Ministre auprÚs du Président de la République en charge du suivi du Plan Sénégal Emergeant a fait le point sur les projets phares du PSE.


Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :


-Le projet de loi autorisant le PrĂ©sident de la RĂ©publique Ă  ratifier le protocole de mise en Ɠuvre de l’aide financiĂšre entre le Gouvernement de la RĂ©publique du SĂ©nĂ©gal et le Gouvernement de la RĂ©publique de Turquie signĂ© Ă  Dakar le 28 janvier 2020.


Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Monsieur Lamine SARR, Professeur d’Enseignement secondaire, principal, matricule de solde no 519 024/K, est nommĂ© SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint du Gouvernement, en remplacement de Monsieur Opa NDIAYE appelĂ© Ă  d’autres fonctions ;
Monsieur AllĂ© Nar DIOP, IngĂ©nieur Statisticien Economiste, prĂ©cĂ©demment Directeur gĂ©nĂ©ral adjoint de l’Agence nationale de la Statistique et de la DĂ©mographie, est nommĂ© Directeur gĂ©nĂ©ral de l’Agence nationale de la Statistique et de la DĂ©mographie (ANSD), en remplacement de Monsieur Babacar NDIR admis Ă  faire valoir ses droits Ă  la retraite ;
Madame MaĂŻmouna CISSOKO, Experte en Ă©ducation et genre, titulaire d’un Master en Genre et communication, est nommĂ©e Directeur gĂ©nĂ©ral de l’Agence nationale de la Petite enfance et de la Case des Tout-petits (ANPECTP), poste vacant ;
Monsieur Assane NDIAYE, titulaire d’un Doctorat en Sociologie, matricule de solde n° 619 853/H, est nommĂ© Directeur du DĂ©veloppement du Capital humain Ă  la Direction gĂ©nĂ©rale de la Planification et des Politiques Ă©conomiques (DGPPE) du MinistĂšre de l’Economie, du Plan et de la CoopĂ©ration, en remplacement de Monsieur Bacary DJIBA, admis Ă  faire valoir ses droits Ă  la retraite ;
Monsieur Oumar SOCK, Professeur titulaire des universitĂ©s de classe exceptionnelle, est nommĂ© PrĂ©sident de la Commission d’évaluation des dĂ©cisions issues du Conseil prĂ©sidentiel sur l’Enseignement supĂ©rieur et la Recherche du 14 AoĂ»t 2013.


Fait Ă  Dakar le 18 Novembre 2020

Le Ministre des Collectivités Territoriales
du DĂ©veloppement et de l’amĂ©nagement
des territoires, Porte-Parole du Gouvernement

Oumar GUEYE

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires