Actualité Sport

DIOURBEL: L’ASC JAC REMPORTE LA FINALE DE LA ZONE 2 DEVANT l’ASC NDAYANE

Pour avoir eu plus de réalisme, l’ASC  JAC  n’a pas eu besoin de prolongation pour battre une bonne équipe de l’ASC Ndayane (3-0).

Le signe indien n’est pas vaincu. L’Asc Ndayane perd encore devant l’Asc JAC sur l’score de trois buts à zéro. Il y’a trois ans, presque chaque année, l’espoir des supporters et des joueurs des bleu-blancs d’arracher a JAC une victoire en finale en guise de revanche vole en éclats sous le grand regret des supporters de l’équipe. Le rêve de bondir sur le tremplin de cette équipe peine jusqu’à présent  à se réaliser.

   Hier soir,  à Diourbel, au stade Ely Manel Fall, sous l’euphorie d’un public venu nombreux supporter ses équipes en maillot bleu-blanc, la couleur habituelle de l’Asc Ndayane habillée en rouge-blanc que l’Asc JAC a pris le dessus sur son adversaire.

   Dès la présentation des deux équipes au parrain, on sentit que pour tout un quartier le doute n’est pas permis. Immense marrée humaine, le caractère d’une finale Zonale est largement acquis à la cause de l’Asc JAC. L’envie d’honorer les couleurs de son équipe est perceptible à travers la concentration et la sérénité  des joueurs et des dirigeants de chaque formation. Sur le terrain, le comportement n’a pas tellement changé, les deux équipes se retranchent derrière une discipline tactique qui s’est penchée vers un round d’observation de très courte durée. Mais le match a connu sa première véritable implosion lorsque Modou Sow, d’un coup tête somptueux place le ballon au fond des filets de l’Asc Ndayane. La tête du jeune joueur n’a pas pu être détournée par le portier de l’équipe adverse. Ainsi, l’stade a laissé échapper des cris de joie qui se sont mêlés avec un large soupir de déception et de crainte des supporters de l’équipe de Ndayane avant de manifester sa réprobation sur une faute sanctionnée par un penalty que Fallou, le meilleur buteur  de la zone a raté  à la grande surprise de tout le monde et surtout des supporters de son équipe.

     Mais puisqu’une finale est une fête et le malheur d’être défait est rapidement balayé par le courage d’avoir fait. les supporters de Ndayane l’ont bien compris parce qu’ils n’ont pas lâché du lest, ils ont continué à pousser leur équipe jusqu’au bout même si elle n’a pas parvenu à forcer le destin.

      L’équipe de la bande à Assane Faye, Bouré Diouf, Lamine Ndao et de l’ancien capitaine de Ndayane, le doyen Gana Dieng a été à la hauteur des attentes de son public qu’elle a su bien régalé avec deux buts de plus ce qui a mené le résultat final du match à 3-0.

      La finale placée sous le parrainage de Ibra Mbacké Tine, un responsable de la mouvance présidentielle à Diourbel, a été une véritable réussite car elle s’est déroulée dans une adversité saine soutenue par un fair-play exemplaire.

    Cependant il convient de noter qu’il a eu des moments de vive tension dans les gradins mais qui n’a pas débordée car étant inscrit sur le registre de la bataille psychologique qui fait le charme des matches  de navetane.

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires