Actualité Politique

Sénégal : la malnutrition résiste contre  200.6 milliards de FCFA

Avec 200.6 exécutés milliards de FCFA du budget de l’agriculture par l’Etat du Sénégal,  soit un taux d’exécution de 92 % des ressources allouées au secteur agricole pour l’année 2005,  ses efforts semblent être insuffisants pour régler le problème de la nutrition du pays.

Selon le rapport de la Revue conjointe du secteur agricole (RCSA), Pour l’année 2005, les ressources allouées au secteur Agricole ont été exécutées a hauteur de 200.6 milliards de Francs CFA soit un taux d’exécution de 92 % (sous-secteur agriculture 97%, Environnement 86 %, Elevage 72% et Pêche 64%).  Les ressources internes ont été exécutées  a 99% (même niveau que 2014), alors celle externes, l’ont été a hauteur de 85 % (contre 117%  en 2014).

Assurance agricole

Les valeurs ajoutées s’élèvent a 10.125.476.014 Francs CFA, le nombre de producteurs assurés a 20.087 et les superficie assurées a 37.408.005 ha. Pour les trois rubriques, les objectifs cibles pour 2015 ont été dépassés.

Situation de la Sécurité alimentaire

Concernant le volet de la sécurité alimentaire le rapport de la Revue conjointe du secteur agricole (RCSA) souligne que ‘’’ En mars 2015, le taux d’insécurité alimentaire sévère se situait a 4,5% (639 709 personnes)’’. Il a également noté que  ‘’La situation  insécurité alimentaire a quasiment stagné, comparativement a mars 2014 où 4,4% de la population était en phase 3 (Crise). Au total, la promotion des personnes en insécurité alimentaire limité était de 16,5 %. Trente-deux (32) départements se trouvaient en situation sous pression (Phase)’’

Le rapport a par ailleurs indiquée que ‘’ la situation de la nutrition au Sénégal est globalement précaire aussi bien pour la malnutrition chronique, l’insuffisance que pour la malnutrition aigue. Même si la situation est beaucoup plus confortable en ce qui concerne l’insuffisance pondérale, le retard de croissance reste élevé eu sud et la malnutrition aigue de passe le seul de dans les régions du nord’’.

Selon le même rapport, lors de la première édition de la Revue conjointe du secteur agricole (RSCA) organisée en 2015, 59 recommandation ont avaient été formulées dont 13 recommandations ont été mise en œuvre, 30 sont en cours de réalisation et  16 non démarrées. Le faible niveau d’exécution est lié au fait que la réalisation de la plupart des 59 recommandations s’étale sur plusieurs années, rendant peu pertinent le suivi annuel des efforts consentis par les différents sous-secteurs concernée pour mettre en œuvre l’ensemble des recommandations.

 

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires