Actualité Société

 LA SANTÉ DE LA REPRODUCTION, UNE PRIORITÉ DE MARIE STOPES INTERNATIONAL

Avec l’entreprise sociale, Marie Stopes Sénégal, 24 212 clientes ont bénéficié d’une méthode de planification familiale de leur choix, 6 828 dépistages du cancer du col de l’utérus et 5 275 traitements contre les infections sexuellement transmissibles ont été effectués. La révélation de ses chiffres est faites, Vendredi à Dakar, lors de la célébration de 40 ans de Marie Stopes International.

       Marie Stopes Sénégal est une entreprise sociale qui œuvre dans le domaine de la sante de la reproduction et apporte son soutien au MSAS dans l’offre  de services de haute qualité en planification familiale, à travers ses canaux d’offre différents de services.  Selon les résultats du  deuxième trimestre de 2016 ‘’ 24 212 clientes ont bénéficié d’une méthode de planification familiale de leur choix, 6 828 dépistages du cancer du col de l’utérus et 5 275 traitements contre les infections sexuellement transmissibles ont été effectués’’.

      S’exprimant en marge de la conférence de presse, la directrice de Marie stopes Sénégal, Anne Lancelot  estime que ‘’le Sénégal  a progressé trop vite dans le domaine de la santé de la reproduction  car en 2012  le taux de prévalence des méthodes contraceptives était 12% alors que le but aujourd’hui  est d’atteindre 45% en 2020.

Elle a par ailleurs noté que ‘’ le débat relative à  l’avortement est un débat qui est difficile partout mais ce qui est important est qu’il y’a une bonne partie de la classe politique qui pense que la planification légalisée peut permettre de diminuer le taux de mortalité des femmes qui est très important’’.

‘’ Nous avons servi 270 000 femmes en 2015. Et, nous pensons que notre présence a permis de changer le débat car si les services sont là, on constate qu’il y’a une forte demande qui se présente’’, a-t-elle ajouté.

         En effet, au Sénégal la santé sexuelle et reproductive demeure un problème majeur de santé publique et figure dans les priorités définies par le Ministère de la santé. Ainsi, souligne la directrice des programmes de Marie Stopes Sénégal, Sannou Gning que  ‘’ nous ciblons les populations vulnérables car nous bâtissons notre offre autour des préoccupations de la cliente pour atteindre les objectifs qui sont ambitieux en matière de planification familiale’’.

Elle a également tenu à faire savoir  que ‘’ nous avons un programme jeune dans les universités au Sénégal telles que à l’université Cheikh Anta Diop (Ucad), à côté de l’université de Gaston Berger(Ugb) et l’’université de Thiès ’’.

          Présente dans  7 ragions du Sénégal (Dakar, Thiès, Diourbel, Saint-Louis, Louga, Kaolack, Tambacounda), les équipes de l’entreprise sociale apportent aux populations les plus vulnérables et défavorisées l’accès et l’équité en méthodes de planification familiale de leur choix et autres services en santé de la reproduction.

      cette structure s’est fixe dès 2011 l’objectif de proposer des tarifs accessibles aux populations et par l’occasion de  “réduire d’environ 10 milliards de francs de CFA les dépenses médicales liées à la santé de la reproduction au Sénégal d’ici 2015”. Partenaire de l’ONG Child Fund, Marie Stopes International et sa directrice, Maaike Van Min a pris l’engagement de faire de la lutte contre la mortalité infantile une priorité: “nous souhaitons ainsi apporter aux femmes habitants les zones les moins accessibles, des services en planning familial de leur choix grâce à ses équipes mobiles et à l’implication active du secteur privé dans le cadre d’un partenariat public privé fécond’’, a indiqué la directrice, disposée à appuyer le ministère de la Santé et de la Prévention en vue d’une “meilleure visibilité de l’offre de service de santé de la reproduction’’ dans le secteur privé.

 

Laisser un commentaire

Partagez la bonne info avec vos amis

Journaliste et Blogueur, Fondateur du Blog de la Jeunesse Consciente.
Follow Me:

Articles similaires